Vous êtes ici : Conseils sur les chiens et l'assurance > Guide Races de Chiens > Shiba Inu : caractère, besoins, alimentation, santé

Shiba Inu : caractère, besoins, alimentation, santé

Shiba Inu : caractère, besoins, alimentation, santé

Originaire du Japon, le Shiba Inu est une race primitive qui se distingue par son intelligence très pointue et son caractère de feu. Il est aussi surnommé le « chien renard » en raison de sa forte ressemblance avec cette espèce, notamment au niveau de la tête et des oreilles. Protecteur et fidèle, le Shiba Inu ne s’adresse pas aux maîtres novices, car il a besoin d’être correctement cadré pour garantir une meilleure cohabitation à la maison.

Historique du Shiba Inu

Le Shiba Inu est considéré comme l’une des premières races canines japonaises. Des fouilles archéologiques ont permis de remonter son existence jusqu’en 7000 ans avant J.-C. Il semblerait que cette race était élevée par le peuple Jômon comme en attestent certains vestiges retrouvés qui représentaient des chiens fortement ressemblant au Shiba. À partir du IIIème siècle avant J.-C., le territoire japonais a accueilli un nouveau peuple qui a ramené sa propre race canine croisée avec les chiens de Jômon, ce qui donna naissance au Shiba Inu principalement utilisé à l’époque dans les activités de chasse de sangliers et de petits gibiers ainsi que dans la traque d’oiseaux. Cette race a réussi à se développer jusqu’au XVIème siècle grâce à un travail de valorisation réalisé sur les chiens japonais.

Malheureusement, à partir du XIXème siècle, elle a petit à petit perdu de sa notoriété. En raison d’un engouement pour la chasse à titre d’activités de loisir, les habitants ont préféré les chiens anglais de type Pointer ou Setter au détriment des races locales. Le nombre de Shiba originel a commencé à décliner aussi parce que des croisements ont été effectués entre lui, les Pointers et les Setters. Les passionnés ont décidé de sauver la race, ce qui a permis l’établissement d’un standard à partir de 1934. Deux ans après, le Shiba Inu est érigé au rang de « Trésor National ». La reconnaissance officielle par la Fédération Cynologique Internationale quant à elle date de 1964.

Caractère du Shiba Inu

Par son allure élégante, voire séduisante, le Shiba Inu fait craquer de nombreux passionnés de chiens. Néanmoins, adopter une telle race ne doit pas se faire tête baissée et nécessite de connaître son caractère et ses besoins afin d’éviter les mauvaises surprises. Le Shiba Inu n’est pas un chien comme les autres et ses maîtres doivent détenir toutes les compétences nécessaires pour en mesure de le gérer. Cette race est connue pour avoir un caractère indépendant et être très têtue, à l’instar de beaucoup de chiens primitifs. Elle a aussi la réputation d’être très possessive sur son territoire, sa nourriture ainsi que ses jouets. Il est préconisé de cacher tous ses objets préférés et sa gamelle lorsque des enfants ou d’autres chiens viennent à la maison pour échapper aux éventuels conflits.

À côté de ces quelques défauts, le Shiba Inu possède aussi de nombreuses qualités. C’est un animal extrêmement loyal à l’égard de son groupe social. Il est franc et audacieux et parfois, on le compare à un chat en raison de sa grande dignité et son caractère réservé. À la maison, il peut éventuellement devenir affectueux si dès son plus jeune âge, il a eu l’habitude d’être complice avec ses maîtres. C’est n’est pas un chien vraiment aboyeur, mais il peut émettre des sons assez étranges entre le hurlement et les pleurs lorsqu’il est énervé, excité ou apeuré. Une cohabitation avec les enfants est possible si l’animal a été habitué à leur présence au stade de chiot et si la relation se base sur le respect. Car le Shiba Inu n’est pas non plus la race canine la plus patiente envers les tout-petits.

Besoins du Shiba Inu

Le tempérament peu coopératif du Shibu Inu peut parfois compliquer son éducation. Les propriétaires ont intérêt à faire preuve de patience à son égard pour espérer obtenir les résultats escomptés. Ce chien doit être éduqué selon la méthode du « renforcement positif ». Cela signifie qu’il ne faut pas le gronder à chaque fois que son comportement va à l’encontre de ce qu’on attend de lui. Il est préférable de lui proposer des séances de dressage à la fois stimulantes et divertissantes. Par ailleurs, pour être heureux et épanoui, le Shiba Inu a énormément besoin de se dépenser. Il peut par exemple pratiquer certaines disciplines telles que le pistage, l’Obé-rythmée, le Treibball, l’Agility ou encore le Flyball. Une vie en appartement est aussi possible à condition qu’il soit sorti quotidiennement. Lors de ces balades, il est conseillé de le faire rencontrer d’autres chiens pour renforcer sa sociabilité. Toutefois, la laisse doit toujours être gardée au cas où son instinct de chasse prendrait le dessus.

Alimentation du Shiba Inu

L’alimentation du Shiba Inu est à élaborer de façon à être en accord avec son âge, son état de santé ainsi que ses activités physiques. Un chiot en bonne santé qui bouge beaucoup doit bénéficier du meilleur apport nutritionnel. En revanche, les chiens de nature sédentaire ne doivent pas avoir une alimentation trop riche pour éviter la prise de poids. Les repas contiendront idéalement divers vitamines et minéraux, des acides gras essentiels et surtout beaucoup de protéines animales à hauteur de 28 à 40%. Les croquettes constituées d’une importante quantité de céréales sont à bannir.

Santé du Shiba Inu

Le Shiba Inu n’est pas à l’abri de certaines maladies bien qu’il soit plus résistant que ses congénères. À part la luxation de la rotule et la dysplasie de la hanche qui concernent un maximum de races canines, il peut également être sujet à la gangliosidose GM1 qui provoque des problèmes neurologiques et qui est malheureusement incurable. Il peut également être touché par le glaucome primaire à angle fermé ainsi que par le syndrome uvéo-cutané.

Quelle assurance pour le Shiba Inu ?

Afin de protéger son Shiba Inu et lui permettre de vivre jusqu’à ses 15 ans correspondant à son espérance de vie maximale, il est vivement recommandé de lui souscrire à une assurance santé pour chien. Cette couverture permet aux propriétaires de ne pas assumer seuls le paiement des frais de vétérinaire et de profiter d’un remboursement de la part de la mutuelle. De cette manière, ils peuvent garantir un meilleur accès au soin à leur toutou sans devoir casser leur tirelire.

 
 

Comparateur Assurance Chien
En moins de 2 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers