Vous êtes ici : Conseils sur les chiens et l'assurance > Guide Races de Chiens > Akita Inu : caractère, besoins, alimentation, santé

Akita Inu : caractère, besoins, alimentation, santé

Akita Inu : caractère, besoins, alimentation, santé

Appartenant à la famille des chiens dits « primitifs », l’Akita Inu est une race de chien très ancienne venant du Japon. Par sa carrure à la fois imposante et réconfortante, il fait l’objet de toutes les passions auprès des cynophiles. D’ailleurs, de plus en plus d’Akita Inu deviennent des chiens de compagnie partout dans le monde. Toutefois, cette race n’est pas adaptée à tous les maîtres notamment les plus novices dans l’éducation canine, car elle développe un caractère dominant qui n’est pas toujours facile à gérer.

Historique du Akita Inu

L’Akita Inu a une très longue et houleuse histoire à raconter. Originaire d’Odata, sise à Akita dans le nord du Japon, ce chien connu également sous le nom d’Akita-ken appartient à la famille des Spitz. Il descend entre autres de l’Akita Matagis, mélangé à d’autres races locales pour pouvoir réaliser des activités de chasse de gros gibier comme le sanglier, le cerf ou l’ours. Au XVIIème siècle, ces races étaient très prisées dans les combats de chien. La grande taille de l’animal a été obtenue suite à des hybridations avec le Mastiff et le Tosa Inu. Au XXème siècle, une interdiction des combats de chiens a été instaurée. Une importante opération d’euthanasie a alors été opérée dans la préfecture d’Akita. Alors que la population des Akita Inu commençait à s’affaiblir, la race a failli disparaître suite à une épidémie de la rage. À cela s’ajoute la Seconde Guerre mondiale durant laquelle les chiens ont été capturés pour récolter et transformer les fourrures en vêtements de soldats. Face à la décimation du cheptel, les autorités ont décidé de réagir en créant la Société de préservation de l’Akita. La race retrouve définitivement ses lettres de noblesse lorsqu’elle est érigée au rang de « monument naturel » au Japon.

Caractère du Akita Inu

À part sa grande taille, l’Akita Inu s’illustre surtout pour son allure très noble procurée entre autres par sa robe blanche immaculée qui peut également être fauve, sésame ou bringuée. Son élégance a contribué à sa notoriété. Sauf qu’il ne faut pas se lancer tête baissée dans l’adoption d’un Akita Inu. En effet, ce chien a un caractère dominant, c’est d’ailleurs la raison pour laquelle la cohabitation avec d’autres chiens surtout de sexe masculin est difficile. Il se montre parfois têtu et a un tempérament de feu. Comme il n’a rien d’un animal docile, son éducation doit être prise en charge par quelqu’un qui s’y connaît pour éviter le chaos. Pour autant, l’Akita Inu n’a pas que des défauts. C’est un animal très calme qui sait rester à sa place et qui est aussi mature et indépendant. Bien qu’il soit souvent silencieux, il lui arrive de communiquer avec des mouvements de tête, des jappements ou des petits sauts dont il est le seul à avoir le secret. C’est un excellent chien de garde, car il se montre méfiant à l’égard des étrangers. Contrairement à ce que l’on peut penser, ce chien est peut-être difficile, mais il développe une intelligence pointue qui aiguise ses facultés de raisonnement.

Besoins du Akita Inu

L’Akita Inu est un chien très spécial. Pour qu’il puisse s’épanouir pleinement et ne pas faire vivre un cauchemar a ses maîtres, ses besoins doivent être correctement comblés. Son dynamisme nécessite de lui offrir quotidiennement des stimulations mentales et physiques. Les sorties sont indispensables pour qu’il ne se mette pas à devenir destructeur à cause d’un manque d’exercices. L’Akita Inu peut pratiquer toutes sortes d’activités physiques comme le pistage, les loisirs canins ou des disciplines spécifiques telles que le flyball, l’agility, l’obé-rythmée, etc. En revanche, à l’inverse du Husky, ce n’est pas un chien de traineau, car il est trop lourd et manque d’endurance. Une vie en appartement quant à elle est possible sous réserve de lui prévoir des promenades quotidiennes. Quant au climat idéal, comme il est pourvu d’une fourrure épaisse, l’hiver ne lui fait pas peur.

Alimentation du Akita Inu

Pour la santé de l’Akita Inu, il est de rigueur de lui offrir une alimentation adaptée avec beaucoup d’apports nutritionnels. Ce chien peut consommer à la fois des croquettes, des repas fait-maison ou un mélange des deux. S’il est question de croquettes, il est préférable de se tourner vers les marques premium et de choisir les produits contenant le moins de glucides assimilables et le plus de protéines. Il ne faut pas oublier que le chien ne consomme pas de céréales à l’état sauvage, d’où l’importance de prendre au sérieux ce critère de choix. Pour les repas fait-maison, ils devront idéalement être composés de viandes, de légumes, d’huile de colza, un peu de riz et beaucoup de compléments alimentaires.

Santé du Akita Inu

L’Akita Inu est un chien robuste. Néanmoins, cela ne l’empêche pas de développer certaines maladies oculaires, neurologiques, musculo-squelettiques, cardio-vasculaires ou encore cutanées canines comme le syndrome uvéodermatologique, l'adénite sébacée ou encore le pemphigus foliaceus. Il peut également être atteint par le syndrome de Vogt-Kyanagi-Harada (VHK) qui provoque une inflammation de l’iris de l’œil et du cerveau. L’Akita Inu est particulièrement sujet à la torsion/dilatation de l’estomac comme beaucoup de grands chiens. Le propriétaire doit prendre conseil auprès d’un vétérinaire pour prévenir l’apparition de cette maladie.

Quelle assurance pour le Akita Inu ?

L’Akita Inu a une espérance de vie de 13 ans. Afin qu’il puisse vivre aussi longtemps, il a besoin de bénéficier du meilleur suivi médical. Or, les prestations des vétérinaires peuvent s’avérer très onéreuses pour les petits budgets. La solution consiste alors à souscrire à une assurance santé pour chien. L’offre se développe énormément et de nombreuses mutuelles proposent désormais des contrats adaptés à chaque besoin. L’idéal est de souscrire à l’assurance la plus couvrante possible pour bénéficier d’un maximum de remboursement sur les prestations médicales. S’il est question d’un chiot, l’assurance basique suffira, car ces jeunes animaux subissent rarement des maladies. En revanche, avec l’âge, il faudra monter en gamme et opter pour les contrats premium avec un taux de remboursement qui atteint 100% et une très large gamme de prestations. Ces offres sont les plus onéreuses, mais c’est la garantie de profiter de la meilleure couverture. La mutuelle peut être personnalisée avec certaines options comme la garantie de responsabilité civile ou la garantie décès.

 
 

Comparateur Assurance Chien
En moins de 2 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers